Cette petite lucarne…

La petite lucarne, magique fenêtre ouverte sur le monde, a perdu beaucoup de son intérêt pour les curieux depuis l’avènement d’internet. Par contre puissant outil de propagande depuis longtemps, elle favorise la pensée unique et le bourrage de crâne grâce à l’implantation massive des téléviseurs dans les foyers. Elle reste cependant un bon moyen de divertissement et d’information pour qui sait doser.

Tout est dit.

Mais toi, de ton côté tu as décidé de te passer de télévision ou de moins la regarder.  Je peux t’aider. En fait c’est très facile ; la télé n’est qu’un objet auquel il faut rendre la place d’objet. Tu ne l’utilises que lorsque tu en as besoin, comme avec tout autre chose. Et tu reprendras les rênes de tes temps de loisirs et de vie.

C’est très simple, il n’y a qu’une seule chose à faire :  pas d’écran de télé dans les pièces à vivre. N’objecte pas que tu n’as pas de place où la mettre. Eteins ta télé justement et réfléchis. Le mieux c’est un salon dédié ou la chambre d’ami. Nous sommes quand même nombreux à avoir une chambre d’amis ou ce qu’on appelle bureau. Généralement meublé d’un ordi et d’un clic-clac. Réorganise la pièce, quelle qu’elle soit, pour la rendre confortable. Songe aux éclairages, aux coussins et plaids sur le clic-clac, un petit tapis en coton pour les pieds nus, un tabouret, une petite table pour poser une tasse de thé ou un verre de vin. N’installe pas une table basse, tu viens regarder la télé, pas vivre la moitié de ta journée. Tu l’as compris, il faut que t’installer devant la télé soit une décision, pas un réflexe. Parce que le canapé te tend les bras, parce que la télécommande est posée sur la table basse sur laquelle finalement tout le monde peut manger.

Si ton chez toi est vraiment trop petit, cloisonne ta pièce à vivre pour la partager en deux parties, pas forcément égales. Tu peux te servir de bibliothèques, étagères, paravent, tout ce qui peux servir à « cacher » la télé. Et dans ce petit coin, respecte les mêmes règles que celles dictées plus haut. C’est l’autre partie de ta pièce à vivre qui recevra les canapés, fauteuils et table basse, c’est dans cette pièce que se vivra ta vie familiale, sociale, amicale.

Pour t’aider à sauter le pas je te donne quelques points positifs à ce déménagement :

– Toute la maisonnée ne subit pas le programme choisi par un seul.

– Lorsque tu reçois de la visite et que ton gamin est vissé devant l’écran, tu n’es pas obligé de frustrer celui-ci en lui intimant d’éteindre ou pire tu n’es pas obligé de parler fort pour te faire entendre. Les plus faibles se retrouveront tous, à regarder le dessin animé : sinistre.

– Si tu veux écouter de la musique, à moins de mettre un baladeur…

– si c’est le moment de faire le ménage, ce sera un bruyant combat : aspirateur contre télé

– si tu as envie de lire mais pas de te réfugier dans ta chambre comme lorsque tu étais ado

– si tu as envie de discuter avec ton conjoint ailleurs que dans la cuisine…

Bref, tu l’auras compris, la liste des satisfactions à récupérer de l’espace vital est longue.

Bon te voilà convaincu de la nécessité d’isoler l’écran. Il est à l’étage dans le bureau, installé comme on a dit. Tu as même testé une soirée en famille ; un film pour enfant. Et bien, personne ne s’est levé pour aller boire ou autre, trop loin. Tout le monde est resté concentré sur le film.

Surtout, si tu utilises un programme télé papier, laisse le près du téléviseur, pas avec les magazines de la table basse du salon !

Maintenant tu vis cette absence quotidiennement. Je dis absence, parce que tu le vis déjà comme ça. Lorsque tu rentres du boulot, après t’être déchaussé avec un soulagement de bien-être, après avoir posé téléphone, ordi portable, courrier… sur le meuble de l’entrée, tu passes dans le salon et là, tu te retrouves sur ton canapé, inactif. Le temps de détente que tu t’octroies chaque soir en rentrant ne se termine plus la zapette à la main. Juste quelques minutes. Qui évidement devenaient des heures. Tu ne vas pas monter te poser sur le canapé au premier étage alors que tu en as un en bas, sous la main. Et de là-haut tu ne sauras pas ce qui se passe en bas ; les enfants qui rentrent de l’école, la voisine qui demande par-dessus le muret du jardin si tu n’as pas du sucre en poudre, la gamelle des chats qui est vide, le lave-vaisselle qui est plein, bref ta vie se passe en bas, loin de la télé.

Tu as compris, il faut changer ton rituel.

Quelques conseils pour ne pas tourner en rond et attendre de trouver toi-même comment occuper tout ce temps pour toi.

– Avant de t’affaler sur le canapé, mets de la musique.

– pense à laisser trainer des bouquins, des magazines sur la table basse. Ce livre, cet article que tu n’as jamais le temps de finir, occuperont les précieuses minutes qui te permettent de faire la coupure entre ta journée dehors et ton retour à la maison.

– installe près du canapé un panier à ouvrage, une boite à couture, un carton à créa… sur la table basse, un bloc à dessin, des crayons de couleur bien taillés dans un gros pot ventru, un cahier de mandala, des mots croisés,  toutes sortes d’activités relaxantes que tu peux exécuter assis sur ton canapé. Tu l’as ton moment détente. Et ce moment se poursuivra au bout de quelque temps, par les temps que tu passais devant ton écran. Parce que tu ne regarderas plus la télé tous les soirs ; Alors tu continueras l’ouvrage, la créa, le dessin, la lecture que tu as commencé plus tôt ou la veille. Et tu verras que petit à petit, ce ne sera plus la fin du film qui dictera ton heure de coucher, mais occupé à faire une chose qui te plait, tu sentiras un moment tes yeux piquer, tu bâilleras et tu comprendras indépendamment du contexte qu’il est l’heure d’aller te mettre au lit.

– installe de la musique partout, salon, cuisine, salle de bain. Dans la salle de bain un poste de radio ringard mais vintage suffira, dans la cuisine aussi. Garde le bon matos pour le salon, et si tu es seul, pousse le volume de façon à entendre la musique pendant tes déplacements dans la maison. Ca compensera le réflexe d’allumer la télé, pour ceux qui n’aiment pas se sentir seuls. Si tu es accro ou tout simplement intéressé par l’info, grâce à la radio tu l’écouteras tout en faisant autre chose. Et tu découvriras que la radio peut te réserver de bonnes surprises en termes d’émissions.

Le temps a passé. Ta vie s’est modifiée de façon radicale, mais toi seul le sais. D’abord tu réfléchis plus lentement, tu es débarrassé du « syndrome de la zapette ». Tu ne veux pas tout et en même temps. N’étant plus rempli par une source extérieure, tu vas commencer à écouter ta source intérieure. Tu vas découvrir à quel point une télé c’est bruyant maintenant qu’elle est éteinte. Et ce silence va laisser la place à beaucoup de choses, beaucoup plus que tu ne croies. En ignorant ce que l’on a pensé pour toi, tu vas penser toi-même, tu ne répéteras pas ce que tu croies être tes idées, ces idées martelées images à l’appui. Tu vas te faire un cadeau énorme, mais ça prend un peu de temps.

Tu t’en rendras compte lentement mais sûrement ; De plus en plus de possibles vont s’ouvrir à toi, maintenant que tu as du temps. Pour certains une forme de spiritualité va s’installer dans ce silence nouveau. Notre vie moderne n’est pas conçue pour nous laisser le temps de réfléchir. Et toi tu as décidé de récupérer ce temps. Et maintenant qu’il est à toi, bien à toi, tu ne le rendras jamais. Au contraire, tu essaieras d’en grappiller encore plus ;  la liberté appelle la liberté. Et tu glisseras de rencontres en découvertes, vers une vie personnelle plus riche, plus satisfaisante.

Et comme le week-end arrive, tu peux en profiter pour t’aérer et réfléchir à mon petit article ! Du coup, je te donne des idées pour sortir. Du théâtre de rue c’est ici, pour l’happy hour, c’est là.
Et si tu veux quelque chose de plus personnel, tu peux t’inscrire à cette soirée méditation, en t’inscrivant sur ce mail : ottavia84ma@gmail.com. C’est samedi soir et c’est 10€.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s