Pourquoi méditer te fait du bien

En ce siècle surchargé d’informations, d’images, d’ondes, de bruits, de papiers en tout genre tu peux avoir besoin d’une pause. D’un recentrage.
En dehors des médicaments il existe une méthode, simple, gratuite et qui te demandera peu d’investissement.
Je vais te parler aujourd’hui de la méditation, tenter d’éclaircir pourquoi, comment, combien de temps et bien plus.

Un peu d’histoire :

Une pratique vieille de 4000 ans?
En Inde des peintures rupestres  représentant des personnages en position de méditation ont été découvertes dans des cavernes.
(Certains affirment que la méditation daterait de l’époque de la découverte du feu, les humains se concentraient sur les flammes pour contrôler leur esprit mais cette information n’est pas vérifiable). Pour les premières traces écrites elles remontent à  500 ans avant JC, en Inde et en Chine. On différencie grâce à cela deux courants, un issu du bouddhisme et l’autre du taoïsme.

 » Le principal siège de l’âme « 

 Une glande au centre de cette pratique :

 


As-tu déjà entendu parler de la glande pinéale?
Il s’agit d’une petite masse de substance cérébrale grise, en forme de pomme de pin.  Elle est rattachée au cerveau moyen par trois paires de pédoncules, dont les antérieurs portent encore les noms de freins ou rênes de la glande pinéale.
Elle est un peu comme une horloge interne. Elle envoie des signaux à l’organisme pour l’aider à s’intégrer dans les rythmes naturels du milieu où il vit. Quand il est temps de dormir, de manger, de se mettre à l’ombre, adapter ton style de vie aux saisons et j’en passe.
Mais nous ne sommes pas toujours en mesure de l’écouter. Ni de ressentir ses alertes.
Les Egyptiens, Descartes, Pythagore ou encore Platon l’appelaient le siège de l’âme.

« la glande pinéale agit comme un émetteur récepteur spirituel ( troisième œil) permettant d’atteindre des niveaux de conscience élevés. »

La méditation, c’est tout un art ?

Cette expression peut sembler effrayante mais il s’agit surtout de dégager du temps pour soi, retrouver le goût du silence et de ne rien faire.
Oui je sais, c’est difficile.
Comment s’y prendre?
L’art de trouver du temps pour soi, de rassembler plusieurs minutes égarées de ta journée et d’en faire un pur moment de bien-être n’est pas une tâche facile.
Voici les astuces que je peux te donner :
Mettre le réveil à peine 5 minutes plus tôt ou  te coucher 5 minutes plus tard.
Ces 5 minutes par jour tu les dédies à une petite méditation. Elles auront déjà un effet très bénéfique.
Concrètement comment ça se déroule?
La position du lotus est la plus courante, elle n’est pas facile à tenir si tu débutes. Pour t’encourager, ne pas te mettre d’obstacles dès le début tu peux commencer en position allongée ou même soutenu par un mur, ou encore placer une petite couverture roulée sous tes fesses pour soutenir ton dos.  Il existe aussi de très beaux coussins de méditation, très pratiques.
Un support musical adapté est un très bon allié pour les débutants, ne t’en prive pas.
Tu peux aussi te diriger vers des applications de méditations guidées, tu n’auras qu’à te laisser guider par la voix.

Pour rendre l’exercice attrayant je te propose de suivre les étapes suivantes : 

1. Aménager un petit espace consacré à la méditation, quelque chose de simple. Cela peut être un tapis de yoga, une bougie qui sent bon, une guirlande lumineuse, une plante verte, le tout dans un petit espace très peu chargé.

2. Choisir un objet « totem », quelque chose qui fait appel à ta spiritualité, une jolie pierre, une petite statue de Bouddha, peu importe, ce qui sera parlant pour toi.

3. Pour certains d’entre nous la musique peut aider, ne te prive pas, mais attention au choix. Il doit s’agir d’un morceau qui n’évoque rien d’autre que du bien-être. Un morceau sans voix de préférence. Pour ma part, au début, j’écoutais Ravi Shankar.

4. Demande à ceux qui vivent avec toi de respecter cet espace privé, ce moment rien qu’à toi. Ils pourront peut-être même t’encourager ou se joindre à l’aventure.

Quels sont bienfaits?

Depuis quelques années la science s’est emparé du sujet et il fait l’objet d’études poussées. Enfin  le monde occidental s’ouvre à cet éveil et cette relaxation pourtant pratiquée depuis des siècles.  Longtemps associée aux moines ou aux grands sages elle s’invite désormais dans la vie quotidienne de millions de personnes à la recherche du mieux-vivre.
Et ce pour notre plus grand bonheur!
Quand tu médites, tu fais le vide et faire le vide c’est très important.
Tu réalignes tes points énergétiques : les chakras ( je t’invite à faire le test de l’ouverture de ces fameux points)
Pourquoi? Tout simplement pour être plus reposé, laisser la place à de nouvelles idées, accéder ou développer ta créativité, améliorer la qualité de ton sommeil, repousser les pensées négatives,  t’amener sur le chemin de la conscience et de l’acceptation et tellement plus encore!

Mon expérience :

J’ai commencé à faire de simples visualisations il y a 9 ans. J’avais besoin d’un support, d’un objet pour ritualiser ma pratique, à cette époque j’utilisais une pierre ( un lapis lazuli).
Il y a trois ans j’ai  réussi à épurer ma pratique.  J’ai commencé à  méditer chaque matin, 3 minutes au départ puis 5 et aujourd’hui 10.  Je n’ai besoin ni de pierre, ni de musique.
Petit à petit j’ai ressenti le besoin de méditer au cours ma journée, pendant la pause de midi, après une séance de sport ou tout simplement en nature lorsque je croise un endroit qui m’inspire. J’ai gagné en confiance, je dors moins longtemps mais mieux, je me sens rattachée au monde qui m’entoure et j’arrive à mieux écouter mon corps. Je sais dire non à ce que je ne veux plus, et je comprends mieux ce que je veux, ce dont j’ai besoin.

Je te souhaite tout autant de bonheur que moi.

L’événement du mois :

Les éclaireuses t’invitent à découvrir la méditation guidée + lithothérapie, vendredi 16 février à l’espace Allegria à Toulouse, dès 20h. Toutes les infos sont ici.
 

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Je m’emploie pour ma part à me tenir à mon rituel du soir. A la base, il est fait d’étirements énergétiques qui s’appelle Makko-Ho. Et après, m’asseoir 5 minutes pour méditer;
    Très vite, j’ai ajouté du yoga et plus de méditations à ce rituel qui dure maintenant une heure entière : Yoga + Etirements + méditation, ca fait très bon ménage, et les étirements et le yoga forment une excellente mise en condition pour méditer.

    J’ai toujours ma « pratique express » (seulement makko ho + 5 minutes de méditaiton) et pour avoir expérimenté ces derniers temps de ne rien faire du tout le soir, je vois la différence ! (en moins bien 😀 )
    Mon rituel du soir est vraiment génial pour dormir mieux et pour générer un temps d’appaisement et de retour à soi avant le sommeil.

    Ma pratique est longue, mais il n’est pas nécessaire de faire aussi long 🙂

    Je voulais surtout évoquer le fait que quelques exercices d’étirements doux peuvent être d’excellents moteurs pour se mettre en bonne condition méditative. Ils fournissent un travail sur le souffle qui régulent, appaisent et préparent à la méditation.

    Mon tapis d’étirement / yoga est devenu une sorte d’espace sacré très inspirant 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Tout à fait, merci de ton partage intéressant Camille !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s