Lumière sur les multipotentiels

 

 

A toi aussi on t’a appris que pour réussir il fallait choisir une voie?


Notre système éducatif et scolaire est ainsi fait: aussi différents que nous soyons, on nous demande d’apprendre de la même façon, au même rythme.
Aujourd’hui nous allons parler des personnes dites  » multipotentiel »

 

Quézaco?

Voyons un peu ce que dit la définition de ce terme, en cherchant à droite à gauche j’ai surtout trouvé qu’il s’agissait d’un mot permettant de regrouper tout un tas de comportements inexplicables et incompréhensibles, souvent péjoratifs. Quelques exemples :
-personne hyperactive
-personne indécise
-personne qui choisit ses activités à l’émotionnel
-personne qui ne termine pas ce qu’elle commence
-personne dispersée

Qui d’entre nous aimerait être décrit par une seule de ces explications?  Très insatisfaite de ces résultats, j’ai été voir sur un plan plus concret et voici ce que j’ai trouvé :

« Entre trois et six ans un enfant élimine des milliards de neurones et de connexions électriques qui ne lui sont pas indispensables. C’est ce qu’on appelle le tri neuronal. L’enfant se spécialise pour communiquer et s’adapter à la vie en société. Un multipotentiel est un enfant qui a réalisé un tri neuronal moins sévère. »
Déjà, avec cette explication on se sent mieux.
Alors, être MP c’est utiliser un autre mode de pensée?

Quand un MP réfléchit, c’est littéralement une explosion de connexions neuronales!
Le schéma représenté sur la photo à gauche ne se lit pas de droite à gauche ni de haut en bas.
Il faut rechercher LE sujet de départ, le centre de pensée et ensuite cheminer au long de chacune des arborescences.  Impressionnant non?
Le mode de cheminement de pensée d’un non mp est dit : séquentiel. Chacune des façons présente ses propres avantages, cependant il n’est pas possible de passer de l’une à l’autre. Autrement dit la pensée en arborescence ne s’apprend pas.

On peut vivre la plus grande partie de sa vie sans même savoir mettre des mots sur cette différence.

Quels sont les signes? 

Apprendre

Depuis l’enfance tes rêves et aspirations sont nombreux, tu as commencé des études d’architecture, puis tu as voulu être écrivain, tu as été pompier  bénévole tout en étant avocat et le tout avec beaucoup d’enthousiasme? En t’intéressant à chaque pratique et chaque métier sincèrement, alors tu es probablement ce qu’on appelle un multipotentiel.
Les multipotentiels aiment  apprendre  s’ennuient dès lors qu’ils ne sont pas stimulés. Ils sont capables de rassembler beaucoup de données sur un sujet précis et sont prêts à y consacrer du temps. Ils ont la faculté d’accumuler et d’assimiler les connaissances de façon rapide et durable.

Adaptation

Le tout souligné par une  capacité d’adaptabilité surprenante,  en effet ils savent mettre à profit l’ensemble des connaissances accumulées, les synthétiser et les appliquer dans une situation donnée. Pas vraiment experts dans un domaine en particulier, ils vont savoir remplir plusieurs fonctions de manière simultanée. Soucieux de ne pas se trahir, ils vont même jusqu’à souffrir du syndrome de l’imposteur!

Créativité

Ils sont  créatifs !
Une photo, une anecdote, un film et hop voici que mille et une idées de projets sont en train de naître! Tout est matière à créer.
Parmi les multipotentiels les plus connus, on cite souvent Léonard de Vinci.

 

 

 

 

 

L’ennui 

Les multipotentiels s‘ennuient très vite, les sujets d’intérêt se succèdent et occupent le cerveau parfois sans réussir à nourrir cette véritable soif de connaissance.
Ils aiment goûter à presque  tout. Le temps passé sur un sujet passionnant qui leur donne matière à penser, à repenser et à créer ne compte pas.

Au travail

Etre mp c’est être avide  de savoir.
Avec la motivation et l’amour d’apprendre de tout, on se rend compte qu’il nous faut un peu de tout pour créer, connecter, inventer.
Là ou la plupart des choses ont été classées comme distinctes et bien rangées, les multipotentiels voient des ponts, des flèches, des lignes et ils entrent dans la transdisciplinarité.
Si l’école en elle même ne nous permet pas réellement d’explorer cette capacité, que dire du monde du travail comme nous le connaissons aujourd’hui en France?
Rester concentré sur une seule tâche (apparentée à un problème) procure bien de l’ennui à la pensée arborescente. Ici on se pose la question de l’utilité, à quoi sert concrètement ce que je suis en train de faire?  Est-ce que je ne serais pas en train de « perdre mon temps » ?
Il est bien difficile de contourner ce genre de problèmes en courant après un CDI ou en travaillant pour une boîte dont le but est de générer du profit et non quelque chose de sincèrement utile. Les MP se veulent utiles, car ils  sont aussi dotés d’une hypersensibilité qui leur apporte de l’empathie et les connecte aux autres.

 

Comment mieux vivre avec 

 

Etre différent, ou du moins se sentir différent c’est affronter l’échec dans des situations banales aux yeux des autres.
Voici quelques clés pour transformer le négatif en positif.
En premier, intégrer que les mp ne pensent pas comme la plupart des gens, rien ne sert de se conformer au prix de terribles efforts, inutiles et douloureux.
Face à un mp on va chercher en premier à travailler sur la persévérance, pas en se fixant un but à long terme, une projection lointaine, mais en travaillant sur des défis quotidiens.
L’exercice du Bullet Journal est un atout fantastique ! Il allie objectifs, créativité, mémoire et organisation entre autres.
Aider les mp à choisir un projet, et consolider les idées avec eux,  les orienter vers un sujet intéressant à creuser afin qu’ils expérimentent la mobilisation de connaissances sur la durée. Tout ça en douceur et méthodiquement.
Viser l’épanouissement à travers la qualité de créations abouties. Cheminer vers l’accomplissement tout simplement.
Aussi surprenant que cela puisse sembler, laisser les mp assumer leurs centres d’intérêt. Astrologie karmique? Alimentation du rat-taupe? Origami? Reproduction des abeilles?
Encourager la motivation, soutenir l’apprentissage, écouter ce qu’ils ont a dire et ne pas se moquer de leurs passions sont des attitudes bienveillantes qu’il faut savoir adopter.

 

Hypersensiblité 

Voici les caractéristiques qui permettent d’y voir plus clair concernant ce terme très utilisé d’hypersensibilité.
Mon but n’étant pas de faire un article à ce sujet, je te mets le lien vers l’article où j’ai pioché ce qui va suivre.
Un article très complet et sensé !

Quelques caractéristiques de l’hypersensible

  • Hypersensibilité au bruit (qui agresse ses oreilles trop sensibles, qui l’empêche de se concentrer, de penser).
  • Ne supporte pas les endroits trop peuplés
  • Hypersensibilité aux aliments ou textures d’aliments
  • Très réceptif au toucher (sensible aux caresses et massages)
  • Très sensible à la lumière (certaines lumières peuvent vraiment être inconfortables)
  • Indignation contre l’injustice
  • Recherche de sens (cherche à comprendre et expliquer tout)
  • Volonté d’être original, et de ne pas pouvoir ou vouloir entrer dans la norme
  • Profonde aspiration à vouloir apporter quelque chose au monde grâce à sa créativité
  • Vouloir continuellement apprendre de nouvelles choses
  • Il « voit » tout, « entend » tout, ressent tout, ce qui peut être parfois difficile à gérer
  • Il est envahi par une quantité très importante d’idées, de paroles, d’informations et de perceptions, ce qui est aussi souvent difficile à gérer.
  • Il est sensible aux ambiances. Il peut être perturbé et affecté par tous les conflits, les tensions et les problèmes psychologiques des personnes qui l’entourent, même s’il n’est pas responsable ni concerné.
  • Il est extrêmement empathique : Il a la capacité de se mettre à la place des autres et de ressentir leur souffrance. Il est envahi par les sentiments et les émotions des autres et de lui-même. Il ressent tout très fortement. L’affectif prend beaucoup de place dans sa vie.
  • La tristesse, la joie, la colère peuvent prendre chez lui des proportions démesurées. Il peut passer rapidement du rire aux larmes.
  • Colères soudaines pour des raisons qui peuvent paraître “ridicules” pour l’entourage. Mais l’hypersensible est pourtant sincère. Il ressent fortement les choses et son entourage a souvent du mal à comprendre ses débordements (ne percevant pas les mêmes choses que lui).

 

Toujours en espérant que cette lecture t'apporte de la lumière et du mieux-être, nous attendons tes commentaires.

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Ouroboros dit :

    C’est assez étonnant de se voir décrit avec autant de justesse alors que jusqu’à présent nul ne nous a comprit ou ne c’est donné la peine de comprendre. Du coup comment optimiser ce potentiel ? Vers quelle voie se tourner ?

    J'aime

  2. Bonnet dit :

    Bonjour à vous . J’ai constaté depuis un certain temps des réactions en moi aux quelle je n’avais jamais prêté attention jusqu’à ce que je tombe de façon récurrent sur de multiple article sur les personnes hypersensible. C’est ainsi que je me suis totalement reconnu dans les caractéristiques énoncées. Ce qui finalement est un soulagement pour moi. Et je remarque une fois de plus que celle que vous énoncez se trouvent être ce que j’expérimente depuis un certain temps maintenant. Merci à vous car il est assez rassurant de pouvoir poser un terme sur ce que l’on ressent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s