Mes programmes à distance

Introspection •Le journal runique • La voie des divinités • Éclosion • L’oeuf de Yoni, guérir son féminin • 
Ce nouveau programme débute le 01/10 mais il sera possible de rejoindre l’aventure en cours. Afin de parcourir à ton rythme, la voie initiatique et introspective des lames du tarot.

Tarif early bird :
80 euros pour toute inscription et premier versement avant le début de programme.
Places limitées.

S’inscrire? 
Il suffit de m’écrire à les.eclaireuses31@gmail.com
et nous verrons ensemble les options de paiement ( paypal, virement, chèque ou espèces).

Comme le recevoir? 📩
Il te sera envoyé par mail sous la forme d’un lien google drive ou d’un wetransfer.

Le journal runique • La voie des divinités • Éclosion • L’oeuf de Yoni, guérir son féminin • 

Le journal runique

Ces glyphes aux lignes simples mais à la lecture complexe fascinent les sorciers et sorcières modernes. Nous sommes en reconquête de notre savoir ancestral et c’est nécessaire. Depuis quelques années, les célébrations païennes fleurissent et le sens du mot  » célébrer » reprend des forces. Notre connexion à la nature est lente mais elle devient consciente. A travers cet éveil, nous nous tournons vers le savoir des anciens, leurs connaissances, leurs peurs, leurs raisons de vivre et bien sûr, leur façon de se connecter aux forces divines. Parmi ces peuples, l’un d’eux m’intéresse tout particulièrement : les nordiques ! Vikings, guerriers et attachés à un monde divin où féminin et masculin apparaissent équilibrés. Il y a tant à découvrir de leurs croyances et symboles ! Les runes, leur langage, leur magie, sont un très beau support pour débuter.

C’est dans cet élan de reconquête que j’ai crée le journal runique.

Le journal runique  : 

Le journal présente chacune des 24 runes du futhark, sous leur forme tracée et imagée.
Il comporte des enseignements, des guidances, des idées d’utilisation et de tirage.
C’est un outil pensé pour t’accompagner à travers tes différentes élans et émotions ( réparties selon deux lexiques).
Les runes y sont présentées sous leur approche humaniste pour répondre à tes besoins.
Il comporte plein de conseils sur comment graver une rune sur le support le plus adapté et où la conserver.

Curieux et curieuses, magicien.n.e.s en herbe, il convient à tout les cœurs en quête d’ouverture et de puissance. 

Sa forme 📜📧

C’est un pdf d’une centaine de pages, avec des images, du texte et deux lexiques.
Sa valeur financière est de 20 euros.

Comment le réserver? 💌

Il suffit de m’écrire à les.eclaireuses31@gmail.com
et nous verrons ensemble les options de paiement ( paypal, virement, chèque ou espèces).

Comme le recevoir? 📩
Il te sera envoyé par mail sous la forme d’un lien google drive ou d’un wetransfer.

Introspection •Le journal runique • La voie des divinités • Éclosion • Guérir son féminin • 

L’histoire du programme :

Depuis la nuit des temps, les divinités fascinent et inspirent.
L’élan spirituel vient guider notre expérience terrestre et parfois, nous avons besoin d’une pointe de divin ou de céleste pour éclairer notre chemin. Nos transformations. Nos passages.

Lorsque j’ai canalisé ce programme, je me suis connectée à mon histoire, au chemin parcouru.
J’ai cherché à invoquer les dix étapes les plus importantes à travers lesquelles j’avais ressenti l’appel et le soutien d’un monde divin. C’est de cette expérience personnelle qu’est né l’idée de dix divinités venues éclairer dix étapes de la vie humaine.

Les dix étapes 

Dans ce programme tu pourras parcourir à ton rythme les étapes suivantes :

Je revisite ma naissance
Je comprends mon territoire
J’accepte mes instincts
Je renoue avec ma sensibilité
Je découvre ma sensualité
Je me confronte
Je m’engage
Je créé ma réalité
Je sais
Je me transforme

Le contenu : 

10 divinités mise en avant avec leurs origines et leurs vibrations associées aux étapes de la vie humaine.

10 rituels d’invocations permettant d’appeler l’énergie d’une divinité pour venir honorer les étapes traversées.

10 méditations de reliance pour visualiser la rencontre avec chacune des divinités.

Son format : 

Il s’agit d’un format numérique, écrit et illustré, accompagné de ses méditations enregistrées.

Tarif et commande : 

💰Initialement prévu à 55 euros, j’ai baissé consciemment la valeur de mon travail afin d’être en harmonie avec la situation que nous traversons. Le programme est donc disponible à 45 euros pendant toute la durée du confinement.
📧 Pour commander ton programme tu peux directement régler via le lien paypal :
je serais avertie de ton paiement et tu recevras ton programme très rapidement.
Tu peux aussi m’écrire un mail pour discuter d’autres options de paiement ou me poser des questions :
les.eclaireuses31@gmail.com

Le journal runique • La voie des divinités • Éclosion • L’oeuf de Yoni, guérir son féminin • 

Le programme éclosion est saisonnier est revient en 2021.

Le journal runique • La voie des divinités • Éclosion • L’oeuf de Yoni, guérir son féminin • 

Ce programme est en cours de finalisation, dispo le 25 avril 2020.

Les épisodes Holistik’ ton podcast !

A travers les différents épisodes de l’aventure audio que je te propose, tu pourras découvrir plus en profondeur les archétypes qui illustrent le masculin divin et le féminin sacré.
Féminin et masculin s’unissent en nous dès lors que nous les nourrissons et que nous les inspirons. C’est le but de ces petits podcasts, t’éclairer, t’émerveiller grâce à des figures de mythes et de légendes. Je te propose ici ma vision des choses, ce qui m’a plu et m’a soulevée.

Laisse-toi porter par l’héritage de ces hommes et ces femmes qui ont tant de choses à nous murmurer et qui sommeillent en toi, attendant l’appel.

Fréquence : 

je te donne rendez-vous une fois par mois lorsque c’est possible pour moi.

Le petit dernier :

 

Episode 12, les valeurs et les apprentissages d’Atlas

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

 

Les épisodes précédents 

 

Episode 11, les valeurs et les apprentissages de Freyja

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

 

Episode 10, les valeurs et les apprentissages d’Odin

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

 

 

Episode 9, les valeurs et les apprentissages d’Artémis

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

 

 

 

Episode 8, les valeurs et les apprentissages de Jésus 

 

 

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

 

 

 

Episode 7, les valeurs et les apprentissages d’Isis

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

 

 

 

Episode 6, les valeurs et les apprentissages de Merlin

 

 

 

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

 

Episode 5, les valeurs et les apprentissages de Perséphone

 

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525
Torque of Love (Part I of III, Ballistics of Love) by Ivan Chew (c) copyright 2010 Licensed under a Creative Commons Attribution Noncommercial Share-Alike  (3.0) license. http://dig.ccmixter.org/files/ramblinglibrarian/27341

 

 

Episode 4, les valeurs et les apprentissages de Robin des bois

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

Fairy Tale of Love by Martijn de Boer (NiGiD) (c) copyright 2018 Licensed under a Creative Commons Attribution Noncommercial  (3.0) license. http://dig.ccmixter.org/files/NiGiD/57348 Ft: Javolenus

 

 

Les hors-série :

 

Episode Samhain, les valeurs et les apprentissages de la fée Morgane.

 

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525
Number 5 (B) by DeMeriden (c) copyright 2011
Licensed under a Creative Commons Attribution (3.0) license

Episode 2, les valeurs et les apprentissages de Marie-Madeleine.

 

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

Titre:  Now
Auteur: Vexento
Source: https://soundcloud.com/vexento/
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/deed.fr
Téléchargement (13MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=531

 

 

Episode 1, les valeurs et les apprentissages du roi Arthur.

crédits audio :
Titre:  Robotic Cycles
Auteur: DEgITx
Source: https://degitx.bandcamp.com
Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
Téléchargement (15MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=525

Ma bibliothèque à oracles et tarots

Choisir un jeu de tarot ou un oracle peut s’avérer une tâche plus complexe que prévu.
Un large choix de jeux existe désormais sur le marché du monde spirituel, et par bien des façons cela est une bonne chose.
Mais comment s’y retrouver? Dans la formation que je propose, j’explique pourquoi un jeu vient à nous.
Le lien est parfois très subtil, d’autres fois, il faut savoir passer son chemin. C’est toute une relation qui se créée avec ces outils magiques.
Je te présente ici ma sélection et mes conseils quant à ceux qui m’accompagnent depuis plusieurs années ou quelques mois.

 

J’utilise ces jeux lors des consultations individuelles et en ateliers.
Pour prendre rendez-vous ou rejoindre le groupe c’est par mail : les.eclaireuses31@gmail.com

Les tarots

 

 

 

L’incontournable!

Le tarot de Marseille

Comme pour bon nombre d’entre nous, il a été mon tout premier jeu. C’est l’idéal pour débuter dans l’aventure de la symbolique.
A lui seul, il pose les bases d’un apprentissage ancestral qui nous en apprend beaucoup sur la vie spirituelle et matérielle de nos ancêtres.
Qu’est-ce qui comptait pour eux? Que redoutaient-ils? Que nous ont-ils léguer comme héritage ésotérique?
Les cartes sont pleines de mystères à saisir, les combinaisons sont nombreuses, et les arcanes majeurs sont un monde dans lequel je plonge sans hésitation.
Il correspond bien à une découverte de notre propre inconscient, à des tirages de guidance et également à de la divination.

Le spectral

Le tarot des Visconti-Sforza

Bien que proche du tarot de Marseille, ce jeu daté de 1400, aborde les symboles mystiques d’une nouvelle façon.  Créé en hommage à Bianca Sforza et Francesco Visconti, il met en avant la force du féminin sacré et du masculin divin réunis et œuvrant pour un même territoire. On dit de ce jeu qu’il est « spectral », c’est à dire qu’il est habité par l’esprit de la princesse Bianca Sforza, une femme qui s’est battue aux côtés de son mari, une guerrière. Un archétype qui fait du bien, mis en avant par Leonard de Vinci travers une superbe peinture.
Son point fort selon moi, le nom des cartes n’est pas rappelé sur chaque lame, cela veut dire qu’il te faudra t’entraîner à les reconnaître. Un très bon exercice, incontournable.

 

Le mystique

Le tarot des Égyptiens

 

Les dieux aux multiples visages de l’Egypte ancienne te parlent? Alors c’est le jeu qu’il te faut.
Ce n’est pas un jeu idéal pour débuter l’aventure du tarot. Chargé de petits symboles, de cartouches, de signes astrologiques, il peut être parfois difficile à décoder dans sa globalité. Mais une fois maîtrisé c’est un véritable guide. Le livret est riche en histoire, en tirages inspirés et en informations précieuses si tu cherches à te connecter à cette énergie fabuleuse, celle d’une Egypte gouvernée par des dieux tantôt éclairés, tantôt impitoyables.

L’enchanteur

Le tarot des sorcières

Si tu suis un peu mes ateliers ou mes post instagram, tu sais déjà que c’est mon tarot favori!
Il possède tant d’atouts qu’il ne cesse de me surprendre et de séduire mon esprit comme mon cœur.
En premier, ce qui saute aux yeux c’est la beauté de ses graphismes, il faut bien le dire, on réagit quand même aux couleurs, aux lignes et à la finesse de ses personnages. Chacune des cartes et chargées de petits trésors symboliques, dissimulés deçà delà, plus ou moins accessible selon le niveau de lecture que tu pourras pratiquer.
Deuxièmement, les personnages, avec ce jeu on touche à diverses cultures magiques. Les lames affichent des visages connus comme celui du dieux Odin, de la fée Morgane, Merlin, Lady Nana et bien d’autres. Leur noms n’est pas indiqué sur les cartes, et certaines version sont vendues sans livret, l’occasion de pratiquer un peu l’apprentissage du décodage des symboles! Ma grande passion!
Ainsi, face à une carte, tu as la possibilité de lire la guidance offerte par l’arcane en elle-même, de découvrir les objets cachés et puis de tenter de deviner qui est le magicien ou la sorcière choisi pour illustrer la carte. Chacun délivre un message supplémentaire.
Troisième atout, il casse les codes! C’est un tarot d’un genre nouveau, proche du côté sauvage et instinctif qui bat en chacun.e de nous !

 

Les oracles 

 

L’astral

L’oracle du zodiaque

 

Nous voilà dans la section des oracles, bien différents des tarots, j’insiste, l’utilisation n’est pas la même, la vibration non plus.
Il y a des jeux plus simple à prendre en main que d’autres, selon moi celui-ci n’est pas le plus facile. Il cible un public averti en termes astrologiques.
Les cartes mêlent glyphes et dessins expressifs, mais ce n’est pas une mince affaire que de saisir le sens d’une carte sans connaître les vibrations générales d’un signes, d’un élément ou encore d’une planète. C’est un complément, un jeu idéal pour guider ton énergie lors d’un événement astral ciblé. Par exemple lors d’une pleine lune, en te renseignant d’abord sur l’axe du moment ( dans quel signe se trouve le soleil, dans quel signe se trouve la lune) et pour compléter l’énergie que tu perçois autour de toi et en toi.  Contrairement à de nombreux oracles, celui-ci permet quelques combinaisons d’énergies intéressantes, car planètes, signes du zodiaque et les 4 éléments sont vraiment des puissances complémentaires.

Je recommande chaudement de savoir lire les glyphes avant de se lancer dans cette aventure, afin de te défaire de l’automatisme « lecture », du livret ou du titre de la carte.
Un symbole parlera directement à ton inconscient et à ton âme.

Les amulettes et les élixirs cristallins

Les amulettes cristallines

La femme sorcière est proche de son cœur, de ses émotions et elle connaît les mystères de la nature qui peuvent l’aider à grandir. C’est en réponse à cet appel que j’ai débutée mes amulettes. Parce que je suis une promeneuse, une observatrice et que j’aime créer de mes mains.
Dans chacune d’elles tu trouveras une connaissance en plante, en cristaux et une intention puissante.
Chacune est unique. Petite, elle se glisse aisément sous ton oreiller ou dans ta poche pour t’accompagner de sa magie.

Mon éthique , mon procédé :

Chacun des cristaux destinés à venir compléter l’alchimie d’une amulette est choisi avec conscience. En tant que lithothérapeute, je prends soin des pierres que j’achète. Je sais d’où elles viennent et je sonde leur énergie avant de les transformer pour en faire des éclats. Je pratique un rituel d’intention lors de chaque transformation. Au moment de la création de l’amulette c’est la pierre qui me guide.

Les plantes et les fleurs sont ramassées par mes soins lors de mes promenades, ou bien elles poussent dans mon petit coin à aromates.
Mon parcours en aromathérapie et mon expérience de guérison par les plantes m’aide à choisir
Je fertilise mon sol avec du compost et lors de la cueillette je remercie la terre de ce qu’elle offre.
La rune Berkana est enfouie dans le sol de mon bassin à aromate, ainsi je maintiens une connexion avec plusieurs énergies indispensables à mon alignement.

LES ÉLIXIRS CRISTALLINS

La création d’élixir est proche du principe d’alchimie. Le mélange de substances, la rencontre des éléments, la recherche de l’équilibre afin de rendre sacré, quelque chose de profane. C’est un réel moment de création unique et de magie.  J’en apprécie chacune des étapes.

Pour créer mes élixirs : 

  1. J’ai fais une prêtrise des cristaux, qui m’a permis de saisir la dimension sacrée et subtile des pierres.
  2. J’utilise des eaux spécifiques aux besoins de l’élixir.
  3. J’oeuvre avec les phases lunaires et solaires.
  4.  Je connais la composition des pierres et leur éventuelle toxicité.

 

Pourquoi utiliser un élixir de pierre?
Boire une eau chargée de vertus et de puissance. Les mémoires de l’eau vont rencontrer les vibrations des pierres et nous les retransmettre. Ainsi tous les bienfaits vont se répandre dans notre système.

Tarifs et livraison : 

Le prix peut varier entre 20 et 45 euros en fonction de la composition et des frais de port.

 

 

 

 

Les amulettes et les élixirs  » chasse la peur »  dévoilées

Élixir d’améthyste, à l’eau de nouvelle lune en Verseau

Flacon compte-goutte et opaque pour protéger l’élixir.
Favorise un esprit ouvert, calme et détendu.
Aide au bon sommeil.
Protège contre les mauvaises vibrations.
Attrape-rêve.
Aide à lutter contre la peur de l’avenir.

A consommer/ Appliquer

Tarif : 28 euros
30 ml
1 disponible

 

LES ADOPTÉES
  • La force du cœur 

brins de bruyère, éclat de citrine, quartz phosphorescent, fleurs blanches, essence de rose musquée.
Soin  » Derrière la peur, la force du cœur ».

Tarif : 25 euros
longueur : 5 cm largeur : 2 cm
Poids : 25 grammes   Adoptée

  • Le cœur des anges

brins de bruyère, éclat de citrine et d’angélite, quartz phosphorescent, mousse des bois, multi fleurs, essence de rose musquée.
Soin  » Demander l’aide des anges pour revenir dans le cœur « .

Tarif : 25 euros
longueur : 5 cm largeur : 2 cm
Poids : 25 grammes   Adoptée

  • Confiance éternelle, 

brins de bruyère, éclat d’angélite, quartz phosphorescent, mousse des bois, multi fleurs, essence de rose musquée.
Soin  » repousser la peur en gardant confiance en l’univers « .

Tarif : 25 euros
longueur : 5 cm largeur : 2 cm
Poids : 25 grammes  Adoptées

Les amulettes des gammes précédentes

Les amulettes de Marie Madeleine dévoilées

  • La clé de Madeleine, les lignées de femmes

brins de bruyère, éclat de fuchsite, une clé métallique, essence de rose musquée.
Soin axé sur la guérison des mémoires de ta lignée femmes.

Tarif : 25 euros
longueur : 5 cm largeur : 2 cm
Poids : 25 grammes   Adoptée

  • Les enchantements d’abondance

brins de bruyère, éclat de citrine, essence de rose musquée, fougère, pétales de roses
Soin axé sur l’abondance de compassion envers les mémoires de ta lignée femmes.

Tarif : 25 euros
longueur : 5 cm largeur : 2 cm
Poids : 25 grammes   Adoptée 

  • Le bouton de rose éternel de la Madeleine

brins de bruyère, éclat de cristal de rose, essence de rose musquée, fougère, bouton de rose blanche, mousse des bois
Soin axé sur la magie et la puissance de ton intimité.

Le bouchon est équipée d’un anneau.
Tarif : 25 euros
longueur : 5 cm largeur : 2 cm adoptée

 

 

 

Les bougies d’invocation

L’histoire des bougies d’invocation et de reliance

Je suis une grande passionnée de ritualisation. J’aime mettre du sens dans toutes choses, ritualiser mes passages de vie, créer de la magie et me fabriquer des outils sacrés pour servir ma divinité intérieure. C’est dans cette mouvance de créativité que mes bougies magiques ont vu le jour.
L’idée a germée dans ma tête, mon cœur s’est exprimé puis mes mains ont fait le reste.

Comment ça marche? 
  • Lors des célébrations saisonnières ou autre occasions, je te propose un choix de bougies créées pour l’occasion. Cela signifie que l’intention que je place en les façonnant est en harmonie avec la saison que nous traversons.  Les parfums, les pierres et les ornements ont un sens. Les motifs sur les bougeoirs aussi.
    Chacune de ces bougies est vendue avec son invocation unique.

Toutes les bougies sont différentes et offrent un chemin unique vers l’appel d’une énergie particulière.

  • Les commandes personnalisées. Cela veut dire que tu peux me demander de créer une bougie spécialement pour toi, un.e proche ou une occasion. .
    Tu choisis ton budget, l’énergie que tu désires et je fais le reste. Généralement les tarifs de commandes sont compris entre 20 et 35 euros.
Composition consciente 

Les huiles essentielles que j’utilise sont bio, la cire végétale aussi. Les cristaux utilisés sont purifiés et chargés par mes soins de lithothérapeute passionnée et consciente.
Les fleurs séchées ramassées par mes petites mains, et non toxiques. Les résines sont issues d’encens mélangés, bio elles aussi.
Certains encens et grains d’encens sont réalisés par mes soins.

Les prochaines gammes en préparation : 
  • La gamme de Marie à partir du 18 février.
  • La gamme lunaire d’Ostara à partir du 5 mars.
Réservations :

Très peu de bougie sont disponibles lorsque je sors et une gamme. Les tailles sont variables et les compositions également, certains des contenants ont étés chinés et choisis pour la saison. Ainsi il y a plusieurs tarifs différents, pouvant correspondre à toutes les bourses.
Concernant les commandes personnalisées, il me faut généralement une bonne semaine pour la réalisation + le temps de livraison.

Si tu vis à Toulouse, tu peux venir récupérer ta bougie, ainsi pas de frais de port !

Les bougies de reliance à Marie

Marie, Rose de pureté

hauteur 5 cm diamètre 9 cm

Tasse de porcelaine sans anse, huile essentielle de lavande et de bois de rose,  calcite blanche, camomille, mutil fleurs, bouton de rose blanche, talisman de rose fougère en résine ( à retirer avant de faire brûler, à conserver près du lit ), violette, encens des miracles, médaille miraculeuse.

Soin  » purifier ta matrice en douceur pour évacuer les mémoires utérines  »

30  euros Adoptée
3 euros de frais de port à prévoir.

 

La tour des miracles

hauteur 6 cm diamètre 3 cm

Bougie moulée, huile essentielle de lavande et de bois de rose, calcite blanche, améthyste, camomille, , bouton de rose, talisman de cyprès en résine ( à retirer avant de faire brûler, à conserver près du lit ), branche de cyprès, encens de rose en cône, médaille miraculeuse.

Soin  » s’aligner pour accéder à ton toi divin et cosmique  »

35  euros Adoptée
3 euros de frais de port à prévoir.

 

 

La tour des miracles, similaire à la première avec variation des talismans et des pierres.

hauteur 6 cm diamètre 3 cm

Soin  » s’aligner pour accéder à ton toi divin et cosmique  »

35  euros Adoptéé
3 euros de frais de port à prévoir.

Fonds d’écran magiques pour ton téléphone ou ton ordinateur

 

Les fonds d’écrans magiques pour ton téléphone sont là pour te rappeler de ne pas cacher ta magie !
Ils sont marqués du mantra « révèle-toi », une phrase magique qui t’aidera à te souvenir que tu es un être merveilleux, chargé de dons et de belles capacités.
Beaucoup d’entre nous utilisent énormément leur téléphone pour partager, communiquer, travailler, se détendre.  Pour compenser un peu les ondes qu’ils dégagent, avoir un fond d’écran positif, rêveur et magique est une belle solution.

 

Les images sont dimensionnées pour être des fonds d’écrans format classique.
Pour en sélectionner une, clic droit, enregistrer sous et le tour est joué !
d’autres viendront bientôt !

Hommage à nos animaux de pouvoirs, découvre la nouvelle collection inspirante !

L’énergie des cristaux m’inspire, voici une galerie consacrée à leurs formes et couleurs qui savent toujours trouver le chemin de mon âme !

Formation :cycles lunaires et archétypes

Afin d’éclairer le contenu de la formation cycles lunaires et archétypes, voici un article explicatif.
Ces apprentissages se destinent autant aux femmes qu’aux hommes. Ils se basent sur la connaissance ancestrale de la sororité, l’astrologie lunaire et bien d’autres sources.
Le but de cet enseignement est de permettre aux thérapeutes et accompagnant.e.s de guider avec conscience et connaissances.

 

La trinité du féminin sacré :

La femme au cours de sa vie, expérimente trois phases importantes de son développement.
On identifie ses phases sous le nom d’archétypes simples à comprendre et à reconnaître car ils vivent en chacun.e de nous. 

La jeune fille : chargée d’une belle naïveté, la jeune fille découvre le monde. 

 

La mère : chargée de créativité, la mère accueille le monde en son centre à désirs.

 

La femme sage : chargée de sagesse, la vieille femme écoute et observe plus qu’elle ne parle.

 

 

Les archétypes, cycles de lunes et de sang

La vierge, nous pousse vers l’aventure
La mère, active en nous une grande puissance créatrice. 
La l’enchanteresse croît dans l’obscurité grandissante.
La sorcière, pour faire naître de nouvelles choses, certaines doivent mourir.

Lors de la formation, nous verrons en détails ses archétypes et la période de nos cycles qui sont associées.

 

 

 

Les archétypes de puissance


(intervenant dans la vie spirituelle et pouvant être utilisés pour renforcer un travail fait en pleine ou nouvelle lune)

J’utilise essentiellement les facettes suivantes lors des pleines et nouvelles lunes. Pour le travail individuel comme pour les célébrations collectives. Elles permettent à chacun.e d’y puiser de la confiance ainsi que de la conscience.

La louve ou la Sauvage : elle nous aide à revenir à l’essentiel, au pouvoir de l’instant présent et à l’intuition de la vie animale. 

La Magicienne ou la Prêtresse : elle nous aide à célébrer la vie et ses changements.

L »Épouse ou l’Amoureuse : elle nous ouvre grand le chakra du cœur et insuffle l’union et le partage

La Mère ou la Créatrice : elle active nos capacités de création. 

 

formationcycles

 

Pour découvrir le contenu et les détails de cette formation : les.eclaireuses31@gmail.com

La loi du silence

Je choisis d’éclairer un sujet sensible voire tabou. Un thème que mes patient.e.s abordent souvent du bout des doigts. Cœurs vaillants, cet article est pour vous, aujourd’hui nous parlons d’inceste à travers la psychogénéalogie.

 

C’est quoi l’inceste?

Ah ce mot qui fait si peur, qu’on évite, qu’on refuse d’entendre ou de lire, qu’on réserve  » aux autres »! Que signifie-t-il vraiment?
Étymologiquement on le découpe ainsi, le préfixe ‘in-‘, qui exprime le privatif suivi de ‘-ceste’ pour castus qui signifie chaste. Un découpage froid et scientifique pour ce monstre de douleurs dont le meilleur allié est le silence.
L’inceste, dans les faits, ce sont les relations sexuelles au sein d’une famille. Ses visages sont pluriels, par exemple un père et sa fille, un frère et une sœur, une tante et son neveu et bien d’autres combinaisons de membres d’une famille proche. Le nœud de l’inceste repose essentiellement sur une problématique d’abus de pouvoir ou d’autorité sur une personne dite plus faible. Cela se joue sur principe d’abuseur/abusé ou de victime/persécuteur, c’est une violation de la confiance. C’est un crime, aux dommages importants. Levons le voile sur les mécanismes qui font agir et qui font souffrir.

 

L’abuseur :

L’acte d’inceste d’un adulte envers un enfant n’est pas un acte qui exprime de l’amour. Jamais.
Il est important de bien saisir les mécanismes qui poussent une personne à entrer dans une relation d’abuseur/abusé. Personne ne devient subitement agresseur, même si c’est parfois difficile à déceler, ceux qui se rendent coupables de tels crimes ont eux-même souffert d’une forme d’abus, ou bien ils en ont hérités. Cela ne représente en rien une excuse, c’est une piste de compréhension, pour que nos yeux soient bien ouverts et nos cœurs à l’écoute. Il n’y a pas simplement ce que nous vivons en tant qu’enfants qui nous influence, il y a ce dont nous héritons. C’est sur ce point là que nous travaillons en psychogénéalogie. Comment les secrets de famille, inavouables, vont gangrener les générations à venir tout en maintenant la souffrance de la génération en place.

Comprendre ce n’est pas excuser, c’est être armé pour affronter les faits.

Les motivations : 

Il y a dans l’inceste, une volonté d’étouffer la sexualité de l’autre. En quoi cette sexualité pourrait menacer celui qui commet l’acte? Un refus de prendre de l’âge et de se voir chasser par la génération descendante? Une répétition par interprétation ( l’abuseur à déjà été abusé, il reproduit)? D’autres enjeux plus complexes? C’est une réelle volonté, bien que souvent inconsciente, de détruire. Ce n’est pas un malentendu. Ce n’est pas une méprise ou un accident. C’est un crime d’une violence indicible.

Les complices :

Savoir et se taire. Pourquoi certaines personnes vont-elles jouer le jeu de l’agresseur?
Dans un souci d’équilibre des rôles familiaux. Bien souvent les conjoint.e.s sont au courant de ce qu’il se trame entre l’adulte et l’enfant, et ils ou elles n’agissent pas. Ce mutisme est provoqué par une incapacité à affronter les faits. Il s’agit d’un stratagème de sécurité qu’il ne faut pas interpréter comme un consentement. La personne qui ne dit rien ne consent pas, elle se protège. Elle est piégée au même titre que l’abusé.

Le climat incestuel :

On parle de climat incestuel quand les adultes ont des comportements impudiques, entre eux, sous le regard des enfants ou bien directement avec les enfants.  La barrière générationnelle nécessaire à la construction psychologique d’un enfant est absente. Si elle est sans cesse gommée, les plus jeunes peuvent manquer de repères et ressentir une profonde gêne envers leurs propres corps. Hyper-sexualisation d’une fillette ou d’un petit garçon en lui demandant de s’exhiber en sous-vêtements devant plusieurs adultes, commentaires sur la poitrine naissante d’une petit fille en présence d’hommes de la famille, actes sexuels nécessitant une intimité exposés aux yeux des enfants, enfants dépositaires de secrets d’ordres sexuels des adultes, langage équivoque et bien d’autres choses.
C’est un climat dangereux et destructeur au même titre que l’acte d’inceste commis.
Même si un climat incestuel ne donne pas toujours lieu à des actes d’inceste, il est nécessaire d’être conscient du comportement déplacé de ces adultes qui portent peut-être en eux des secrets inavouables.

Celui qui subit :

Pour la personne qui subit l’acte incestueux, le traumatisme s’imprime en profondeur. Les blessures et cicatrices émotionnelles sont réelles même si elles paraissent déroutantes à cause de leur manque de signification apparente, tout le monde n’est pas capable de les interpréter et c’est bien là que le bas blesse.
L’idée est redoutable et pourtant trop répandue : l’inceste ne commencerait qu’au viol génital. Une idée à laquelle bien des gens se raccrochent, pour éviter l’angoisse absolue de l’inceste qui prend pourtant d’autres chemins.
Refuser de le voir, le nommer, de le reconnaître à travers ses différents masques c’est non seulement protéger l’agresseur mais également laisser sans repères ceux qui tentent de décrypter leurs souffrances. Faisons de la place à la libération !
Gardons l’œil ouvert sur ceux de notre entourage qui manifestent des souffrances à répétitions. Les problèmes systématiques dans les relations amoureuses,  identité sexuelle perturbée, manque de confiance en soi et en les autres, peur du contact physique, dépendances (affective, alcoolisme, drogue) ou encore dépression autant de souffrances qui donnent l’impression que la personne « perd les pédales » et qui sont vécues comme des fatalités.

S’identifier :

S’identifier en tant que victime d’inceste, pour découvrir les raisons liées aux difficultés qu’on éprouve est une première étape. Primordiale.
Ces « problèmes » sont un moyen de contourner une douleur insoutenable, ineffable, ils ne sont pas une fatalité.

Les moyens de guérison, car on parle bien de guérison, sont souvent obstrués par le côté indicible de la chose.  Si l’on parle, alors nous remettons tout l’équilibre familial en question!

Comment ça? Tu oses accuser ton si gentil grand-père, à l’âge qu’il a, il n’y survivrait pas!
Ton père a toujours été un excellent père, je ne peux pas croire qu’il ait fait ça!
Il t’aime trop pour avoir fait une chose pareille.
Oh voyons tu es sûr.e que tu n’as pas mal compris? 

Tu es choqué.e en lisant ces phrases?
Pourtant c’est une dure réalité, impulsée par le désir de survie et de maintien de l’ordre établi. Ce qui fait souffrir les enfants ou les abusés, c’est le silence des adultes ou leur aveuglement. Nous tenons à la place que notre arbre généalogique nous offre. Basé sur cet ordre, il est bien difficile de redistribuer les cartes. Certains arbres généalogiques enferment les individus au sein d’un magma compact où tous semble s’imbriquer. Personne n’est vraiment un individu à part, mais plutôt un morceau d’un tout, une pièce du puzzle sur laquelle repose bien sûr un équilibre biaisé.
Alors briser le silence devient un exercice périlleux qui ne va pas simplement concerner le duo abuseur/abusé.

Pourtant c’est nécessaire. Car les effets sont multiples et un enfant abusé va traîner le traumatisme toute sa vie, jusqu’à ce qu’on lui offre la possibilité de s’en délester. Parfois cette ouverture ne vient jamais et le secret se transmet jusqu’à la génération suivante, ainsi de suite.
Voilà pourquoi je te propose de lire les quelques piste suivantes, afin de déceler les comportements qui peuvent dissimuler un inceste.

Les refuges de l’abusé

-Le déni. L’enfant peut créer une dissociation psychique et rentrer dans le déni. Cette phase est très importante car elle est parfois l’arme principale de ceux qui voudront nier ce qui est arrivé. Ce n’est pas parce que je, tu, il/elle a oublié que ce n’est pas arrivé! Cet argument est un manque de connaissance du traumatisme. Le cerveau n’a qu’une idée en tête, survivre ! Et pour cela il faut parfois enfermer des souvenirs au plus profond de l’inconscient. Le moment où la mémoire (re)surgie est toujours le bon moment. L’important c’est toi. Peu importe l’état de santé dans lequel se trouve l’agresseur ou son/sa partenaire. Quand la lumière doit se faire, il n’y a pas d’excuse à rester dans l’obscurité.

-La tentative de légitimer l’acte. Voici un effet pervers de l’abus sexuel incestueux. Toujours dans un souci de survie, l’enfant peut alors se mettre en quête de l’affection de son agresseur.
Se dire que les gestes ont été fait par amour est un stratagème très fréquent. Et malheureusement c’est s’exposer à des remarques telles que : mais tu as continué à le fréquenter et à lui faire des câlins!
Arrêtons tout ! Cette réaction est une insulte aux schémas mis en place pour dépasser le choc engendré par l’abus. Tu n’as pas à te justifier, c’est à l’abuseur de le faire.

-Le mimétisme. Un enfant abusé par un parent proche peut se mettre à singer, avec beaucoup de sincérité, l’adulte qui aurait dû recevoir l’acte ou le désir de l’agresseur. Je m’explique, une fillette abusée par son oncle va commencer à souhaiter ressembler physiquement à sa tante. Attitude, coupe de cheveux, vêtements, l’inconscient cherche une issue positive à ce qui s’est produit.

-Les désordres alimentaires. Derrière ce comportement se cachent souvent des stratégies très claires. Une jeune femme qui se mettrait à grossir du ventre et des cuisses ne serait-elle pas entrain de constituer un rempart contre un agresseur toujours présent dans son entourage? Repousser le contact grâce aux parties épaissies. L’intérieur des cuisses devient une protection de chair. L’abdomen se transforme en bouée de secours. Littéralement.
Une femme qui déclenche une anorexie est symboliquement en train d’effacer toutes traces de féminité apparente sur son corps et son désir de disparaître est violent. Qu’est-il arrivé à sa féminité naissante pour susciter un si grand conflit?

-Le conflit biologique de territoire. Quand une personne a été « envahie » dans son intimité, elle peut alors tenter d’exprimer ce qui lui est arrivé avec un mécanisme d’infection ou d’inflammation de certains organes. Cystite à répétition? Pyélonéphrite ? Le territoire intime est en train de réagir fortement et il mérite notre attention.

-La colopathie fonctionnelle. Autrement dit maux de ventre inexplicables et troubles de la digestion. Tendance à constipation ou diarrhée à répétition, le sujet ne peut pas « digérer » ce qui lui est arrivé et le mal-être cherche une issue.

-Aucun ou plusieurs. A l’âge de la maturité sexuelle, les personnes abusées vont parfois se réfugier dans des comportements extrêmes et opposés. Un jeune homme se sentant incapable d’avoir une relation sexuelle ou bien une jeune femme qui multipliera les partenaires à l’excès sont des pistes à ne pas négliger. En psychogénéalogie on explique que mille ou zéro expriment la même chose. Un acte sexuel non-consentie amène parfois une personne à reproduire cet acte jusqu’à ce qu’il ne veuille plus rien dire. Plus on le répète, plus il perd de sa force. C’est une fausse liberté.
Le comportement sexuel de l’adolescent qui a pu vivre un inceste étant enfant est souvent révélateur.

 

Résolution du conflit 

L’importance d’amener une telle histoire à la lueur des regards du clan, c’est ouvrir la prise de conscience et libérer ceux qui sont prisonniers du secret.
Il existe plusieurs actes de libération possible. Tout d’abord, s’identifier, reconnaître la souffrance pour mieux la laisser partir. Attention au piège de la victime. Autant il est important de reconnaître le rôle de victime que nous a infligé l’agresseur, autant il faut savoir s’en défaire. Le mot victime est très fort, il a un grand pouvoir de reconnaissance et de souffrance. Savoir que l’on est passé par ce stade c’est une reconnaissance. Ne pas continuer à s’identifier comme tel c’est une libération. Le processus est subtil et les méthodes d’accompagnement sont nombreuses. Voici quelques pistes d’action :

 

La lettre. Ecrire une lettre à l’agresseur, même s’il est décédé. Dans le cas où il est vivant, lui exprimer les effets de son acte. Ce que cela a détruit ou abîmé chez en nous. Cette lettre peut être envoyée également au conjoint.e. La méthode est décrite dans l’ouvrage d’Elizabeth Horrowitz, ‘les nouveaux secrets de famille’.

La parole. La psychothérapie pour guérir en profondeur et s’entendre dire soi-même ce qui nous est arrivé. Le déposer dans d’autres mains qui sauront quoi en faire.

La libération en psychogénéalogie. Sujet que j’ai traité ici et

 

Notre corps est un sanctuaire

Les raisons d’agir en cas d’inceste sont nombreuses et la reconstruction est nécessaire. Quoique notre corps ait pu endurer, il est notre sanctuaire. C’est une bataille que nous devons livrer ! L’accepter, le guérir, le redécouvrir et le libérer c’est la plus belle issue que je, tu, il/elle pouvons trouver. Briser le silence est un devoir, anéantir les cycles de répétitions un pouvoir que nous avons tous. En se penchant sur notre histoire de famille, en comprenant les rôles de chaucun.e nous pouvons faire beaucoup de bien.
Le silence c’est l’affaire de tous. On ne sait jamais d’où viendra la main tendue ou le départ de la guérison, on sait simplement qu’elles ne résident pas dans le silence.

 

Voilà un résumé des pistes à explorer lors d’un travail de reconstruction à travers la psychogénéalogie. Je te souhaite une belle route sur le chemin de l’épanouissement.

 

Vivre le deuil

 

La mort, cette fatalité qui semble maintenir le monde en équilibre, est appréhendée de manières différentes d’un bout à l’autre de la planète.
Entité aux mille visages, elle est tantôt célébrée, tantôt déplorée. Impitoyable passagère, elle laisse derrière elle des torrents de larmes, elle fait sévèrement le tri entre ceux/celles qui se relèveront et ceux/celles qui ne trouveront pas le chemin de la libération. Partie incontournable de notre vie, comment peut-on apprendre à « vivre » avec?

La mort à travers l’histoire :

Étroitement liée à la religion, elle rythme les croyances depuis la nuit des temps.
Ce qui fait partie de l’histoire influence fortement ce qu’on définit comme l’inconscient collectif. C’est dans le but de t’aider à saisir cet inconscient que j’écris ce passage sur son histoire à travers les âges.

Dans l’Égypte antique la mort est vécue comme un cycle, le soleil naît et meurt chaque jour.
On prenait soin des corps car ils n’étaient rien de plus qu’une enveloppe destinée à la vie matérielle et terrestre, tandis que l’âme immortelle  s’élevait vers un nouveau « cycle ».
Les religions telles que le taoisme, le christianisme ou encore l’islam ont contribué à familiariser les hommes avec leur condition de « mortels ».  On appelle cela le deuil partiel.

Progressivement, avec l’avancée des découvertes et une meilleure compréhension de notre biologie, nous sommes entrés dans une ère scientifique visant à expliquer la plus grande partie des phénomènes liés à notre vie. La mort prend alors un nouveau visage. Le scientifique a remplacé le religieux dans l’explication du vivant. Cette conquête légitime, oriente le monde industrialisé vers une vision matérialiste de l’existence. On se base à présent sur le prouvable nous conduisant naturellement à un certain nihilisme.
Sous cet angle « phénoménologique », l’au-delà devient de plus en plus difficile à concevoir.
La mort est là, l’au delà est discutable, il reste donc l’idée du néant. En occident essentiellement le néant est la fin de tout, du corps comme l’esprit ( héritage religieux).
C’est ici même que l’angoisse prend sa source. Pris entre nos croyances, nos émotions et le tangible. C’est le début du deuil total négatif.

 

La dernière période dans laquelle nous entrons sur la pointe des pieds est celle du deuil accompli, transcender la mort en prenant conscience du corps et de l’esprit comme deux parties intimement liées, l’intégration complète des êtres humains dans un cycle de vie et de mort en lien avec la nature et ceux qui la peuplent. A travers une conscience présente dans nos actes, nos mots et nos relations nous pouvons appréhender la mort pour ce qu’elle est, en l’excluant tout fantasme et toute angoisse.

 

Ceux qui restent :

Dès l’annonce de la mort d’une personne proche, aimée, elle semble prendre toute la place.
Son absence envahit nos têtes, nos corps, nos actions.  Nous avons du mal à saisir ce moment où tout bascule, on entend des  » hier encore il riait avec nous »,  » sa veste est toujours là où elle l’a laissée ce matin »,  » je l’entends encore me dire que… » , tout semble à sa place, tout est là. Sauf lui, elle. Le corps est encore présent, on peut le regarder, le toucher mais quelque chose s’en est allé. Notre attention se porte alors sur l’absence, le vide, l’insaisissable. Si la souffrance elle est bien là, elle est assurément doublée par notre capacité à amener notre attention sur ce qui n’est plus ou ce qui est douloureux. Cette réaction doit exister, mais elle doit également faire son temps et céder sa place pour que la vie s’installe à nouveau.
Nous sommes ceux/celles qui restent, nous sommes ceux/celles qui souffrent.

Où est alors notre place quand l'espace est envahi par la mort et l'absence?
 Quand le chagrin va si profond qu'il creuse le cœur de toute une famille, tout un groupe d'amis, comment respirer ?

La manière dont tu vas vivre ton deuil n’a rien à voir avec le fait d’être « fort.e », je dirais plutôt qu’il s’agit ici d’être « vrai.e », sois au plus proche de ce que tu expérimentes, vis le vraiment. Un deuil nié, survolé, devient un deuil non accepté qui agit tel un poison, pour le corps et l’esprit. Chacun.e de nous mérite d’être libre.  De vivre, même après le départ d’un être cher.

 

Les étapes du deuil :

Chacune des étapes suivantes sera vécue de manière très personnelle, elles n’interviennent pas forcément dans cet ordre et parfois nous revivrons une étape plusieurs fois.
L’essentiel est de garder en tête que notre quête c’est l’acceptation, que tout ce que nous vivons nous y prépare, à notre propre rythme et sans jugement.

1. Le déni

Phase 1 du déni, le choc :
Cette toute première étape que nous expérimentons tous, survient au moment de l’annonce ou du constat visuel.
Elle est très courte, le cerveau est sidéré et les fonctions ne répondent plus. Dans notre corps tout semble s’être arrêté ou aller à mille à l’heure.

Ensuite vient le déni.
Nous refusons  de croire l’information qui nous est parvenue. Lors de cette phase on se heurte à notre difficulté à appréhender la soudaineté.
 » Non je ne suis prête, elle ne m’aurait pas fait ça »,  » Je n’y crois pas, on ne meurt pas de ça! »
Nous allons entamer un dialogue intérieur rythmé par les contestations et les contradictions.  Il se joue ici quelque chose de très important, si le déni est une phase pour certains d’entre nous, il peut devenir un refuge pour d’autres. La vie peine alors à retrouver le chemin vers le cœur… des parents qui souhaiteraient garder la chambre de leur enfant intacte après sa mort,

Certaines personnes s’enferment dans cet état de déni, elles s’y réfugient  : préserver la chambre du disparu intacte, continuer à mettre son assiette à table.
Le danger ici est de ne plus pouvoir affronter la réalité des autres, de s’en créer une impénétrable et donnant toute la place à la mort. C’est refuser que la vie reprenne son cours.
Pourtant c’est ce qu’il peut nous arriver de mieux, observer la vie s’installer et nous nourrir.

 

Je prends soin de moi ou de l’autre en période de déni :
Durant cette période, les émotions sont au repos. Nous sommes coupés de la réalité pour nous protéger.
Pour t’accompagner tu peux miser sur l’huile essentielle de néroli, en olfaction elle fait appel à la partie de ton cerveau qui gère le fait  » d’aller voir plus loin », elle te pousse subtilement en avant.

2 et 3 La colère et le marchandage

C’est le moment de la confrontation avec les faits! Je choisis de ne pas séparer ces deux étapes car elles sont étroitement liées, parfois peu identifiables.
Que s’est-il passé? Pourquoi me fait-on subir ça?
Nous allons naviguer entre une profonde révolte et une grande colère, nous allons passer des pactes silencieux avec des entités invisibles  » si je promets de ne plus faire ça, peux-tu ramener les choses à la normale?  » ,  » Prends moi à sa place, je mérite de mourir pas elle! « . La colère grandissante peut même se retourner contre nous-même et la culpabilité pointe le bout de son nez, à grands coups de soupirs nous allons refaire le scénario en cherchant ce que nous aurions pu faire pour éviter ça.
Nos pensées sont agitées et nos émotions aussi. Nous voudrions hurler ou cesser de parler à jamais.
Des pulsions de vengeance peuvent  naître et se faire très violentes.
Les maux/ mots de cette passade sont : reproches, remords,  ressentiments, dégoûts, répulsion, agression

Je prends soin de moi ou de l’autre en période de colère :
Je mise sur la camomille romaine, en olfaction elle m’aide à apaiser la colère.
Je me cherche un exutoire concret et physique, un sport qui m’aide à évacuer mes pulsions. Un endroit en pleine nature pour hurler.
Une activité artistique pour faire sortir  » les démons ».

4. Tristesse et dépression
Nous avons fait un grand vers l’acceptation, notre corps tout entier le sait et le ressent. Il n’est plus possible de retourner en arrière.
Une forme de fatalité s’invite et il nous est difficile de nous projeter dans l’avenir. Aucun espoir n’est permis, la vie sera forcément moins bien qu’avant…
Ce chagrin sincère est là pour nous aider à ramener le calme dans nos émotions. La colère se tait, les pulsions de vengeances demandent une énergie que nous n’avons pas et il est grand tant de nous autoriser à nous reposer. L’hypersomnie est très caractéristique de cette étape. Quand nous dormons, nous ne souffrons pas. Le corps récupère et l’esprit a besoin de calme.

Je prends soin de moi ou de l’autre en période de tristesse et de dépression :
Pour réguler les montées de larmes et les sanglots je peux utiliser l’huile essentielle de jasmin.
Si je sens qu’une dépression est en train de s’installer je diffuse de l’huile essentielle de petit grain bigarade.

5. L’acceptation et reconstruction :

Nous sommes à nouveau capable de regarder les beaux moments partagés sans ressentir une immense douleur. Nous redevenons lucides face aux moins bons souvenirs.
La confiance envers l’avenir revient pas à pas, notre intérêt pour la vie est à nouveau présent et les projets naissent doucement.
Nous avons besoin de nous réorganiser pour avancer dans ce nouveau cycle de vie. En nous reconstruisant nous allons découvrir des ressources personnelles insoupçonnées.
Cette démarche développe la confiance en soi-même. Le sentiment de vulnérabilité fait place à une nouvelle énergie, c’est la vie qui reprend ses droits.

Je prends soin de moi ou de l’autre en période d’acceptation :
Pour bien me réconcilier avec ma nouvelle réalité, je peux compter sur l’huile essentielle de mandarine verte en olfaction également.

Le deuil à travers nos actions : 

Je suis triste, j’ai besoin de vivre cette émotion, je peux m’autoriser à me sentir désespéré.e, enseveli.e.
Quand une personne meurt elle prend avec elle une partie de ma vie que je ne retrouverai plus, elle cristallise plusieurs souvenirs.
Je peux replonger dans ces souvenirs pour y puiser de la force, de la joie, un apprentissage mais je ne peux pas m’identifier à cette perte.

Nous sommes fortement influencé.e.s par l’inconscient collectif , celui qui nous guide dans notre approche de l’enterrement par exemple.
Nous sommes en droit de nous questionner sur cette façon de dire au revoir,  de célébrer nos morts. Tous les codes mis en place autour du décès nous conviennent-ils?
Cette question est essentielle, personne ne peut attendre de nous que nous soyons vêtus de noir si cela ne nous correspond pas. Il est important d’aller chercher ce qui va réellement nous aider à traverser cette épreuve. Pour certain d’entre-nous, se rendre à un enterrement est d’une grande violence. Personne ne devrait être obligé de le faire, le deuil et la mort sont des notions intimes.
L’inconscient familial tient également sa part de responsabilités. Il y a une attente de la part de certains membres de la famille, comme si pleurer était un gage de chagrin sincère.
Pour mieux vivre nos deuils, il doit s’agir de nos deuils réellement, pas de ce qu’une autre personne aimerait voir dans nos actes et nos émotions.

Afin de m’aider pour les situations douloureuses, j’ai  recours aux rituels psycho-magiques.
J’en parle souvent dans mes articles, ils offrent une grande liberté et stimulent ta créativité. Un de mes préférés, la technique des petits bonshommes allumettes que je t’expliquais ici.

APRÈS la mort 

Je suis de celles qui n’appréhendent pas le monde en s’appuyant sur les preuves scientifiques uniquement.
Je ne crois pas que les choses se « prouvent » mais bien qu’elles « s’expérimentent », alors pour tout.e.s ceux ou celles qui se reconnaissent là dedans, ce paragraphe est pour toi.
En lisant plusieurs ouvrages de psychogénéalogie ou de psychologie classique, j’ai trouvé des propos très durs au sujet des « fantômes ».
Selon certains auteurs ou psychiatres et psychologues, percevoir une présence après un décès est signe de divagations, de mauvaise santé mentale, de fuite.
Ces quelques lignes me font sourire et j’ai envie de te dire que si tu as la chance de ressentir « l’autre monde » alors saisis-la! Quelle belle expérience! Étendre  le ressenti plus loin que ce que ton corps terrestre t’a appris, ouvrir une porte subtile, communiquer autrement. Toutes ces sensations sont précieuses. Elles appartiennent à ceux qui les expérimentent, pas à ceux et celles qui les jugent.

Nos envolé.e.s sont dans le vent qui fait bruisser les feuilles d’un arbre, dans une chanson à la radio qui nous coupe soudainement la respiration, dans une odeur au détour d’une rue, dans les cartes d’un oracle, dans la chaleur ressentie au creux de la main lorsque tu te couches, dans les regards sincères, dans tes intuitions, dans la photo retrouvée au milieu d’un livre, dans ce carton jamais ouvert et que tu vas ouvrir le jour où tu avais besoin d’un signe, dans les murmures de tes rêves, dans le cœur de ceux et celles qui ressentent au lieu de penser.

De toi à moi :

Je te souhaite une grande liberté dans l’expression de tes émotions et dans le choix de tes actions.
En étant présent.e à chaque parole, chaque geste et en accueillant tes ressentis, tu ne peux pas faire fausse route.

 

Pourquoi partir en retraite?

Est-ce que je t’ai déjà parlé de ma passion pour l’énergie de groupe et la transmission d’enseignements?
Nous voici au cœur du sujet, pourquoi est-ce si bénéfique de s’évader quelques jours afin de s’immerger dans la force du groupe lors d’une retraite.

Accepter de faire une coupure, c’est lâcher prise

Nous avons besoin d’évaluer nos vies et nos automatismes régulièrement, et de nous offrir plus de souplesse.
Il est essentiel de s’autoriser à faire le bilan de ce que nous vivons, car nos choix évoluent en permanence.
Et c’est tout naturel d’être en mouvement, de ressentir que nos envies changent. Le monde lui même est en mouvement perpétuel.
Pour suivre ce « flow », posons-nous régulièrement des questions. Ouvrons un espace d’écoute avec nous-même.

Lors d’un stage ou d’une retraite, tu auras l’occasion de faire jaillir des questions telles que :

  • Le métier que j’exerce est-il en harmonie avec celui/celle que je suis?
  • Les relations que j’entretiens me nourrissent-elles?
  • Mon lieu de vie me convient-il?
  • Comment puis-je faire évoluer le rapport que j’ai avec mon corps?
  • Comment trouver des clés pour amener plus de magie dans ma vie?
  • Comment et pourquoi développer ma spiritualité?

Parfois, le simple fait d’avoir pu se poser ces quelques questions nous fait du bien.
Et puis, viennent les réponses, et pour les accueillir nous avons besoin de prendre du recul.
Nous éloigner un temps, sortir de notre zone de confort et goûter à autre chose.

S’inscrire pour une retraite c’est accepter de laisser faire l’univers, c’est ouvrir la porte . Et laisser l’âme agir.

Cette expérience est vivement conseillée si tu as besoin d’expérimenter le lâcher prise, la sortie de ta zone de confort, de réenchanter ta vie.

Affronter ses peurs

Lors d’une retraite j’annonce généralement un thème, quelque chose que nous allons explorer ensemble.
Toutes les activités sont élaborées par mes soins, avec beaucoup de conscience et d’amour.
Les participants se voient proposer des activités autour de leurs liens familiaux, le rapport à leur corps, l’expérience du silence, le lâcher-prise, la confiance en soi et aux autres. Les différentes facettes de nos vies méritent qu’on s’y attarde et qu’on ressente leurs vibrations.
Nous méritons de partir à la recherche de notre équilibre.

Mais comment?
En allant à la rencontre de nos peurs et de nos doutes. En observant les autres, en découvrant des parts de nous même jusqu’alors insoupçonnées.

Pourquoi?
Pour gagner en liberté, en force et pouvoir avancer à l’étape suivante.
Tout simplement car notre cerveau est soumis à l’effet Zeigarnik, tout ce qui n’est pas terminé, clôturé, classé ou résolu prend beaucoup de place dans notre tête. Et aussi dans notre corps.
De plus, en nous libérant de nos peurs, nous goûtons à la puissance du moment présent.

Cette expérience est vivement conseillée si tu expérimentes l’angoisse, le doute, l’anxiété.

Le groupe est une tribu

En arrivant sur place nous allons découvrir un lieu, un groupe et vivre ensemble pendant quelques jours.
Partager son espace de vie est un bel apprentissage qui mène à une réelle compassion.
A travers ce que nous serons capable de nous donner les uns les autres, nous nous connaîtrons mieux nous-même.
Les retenues, les blocages vont céder peu à peu devant la solidarité qui va s’installer.

Nous serons surpris de voir à quel point les larmes d’un.e autre peuvent faire écho à celles que nous n’arrivons pas à verser.
Les vécus s’entremêlent, se croisent et finalement se ressemblent. Nous expérimentons tous le deuil, le chagrin, l’abandon ou encore la déception à notre façon. Tout ces ressentis méritent une attention particulière et un grand respect.  Nous avançons à notre rythme, créant notre propre mélodie. C’est là que réside la beauté de l’énergie de groupe.

Cette expérience est vivement conseillée si tu es timide, seul.e.

 

Les apprentissages

Lorsque je choisis le thème d’une retraite, je place toute mon énergie dans l’élaboration du programme.
J’ai à cœur de transmettre les apprentissages que j’ai reçu. J’aime voir vos yeux briller lorsque vous découvrez quelque chose de tout nouveau. J’admire la manière dont vous allez façonner ces apprentissages et les intégrer.

 

Depuis trois ans, je suis créatrice de retraites hors du temps. Les thèmes que j’aborde sont très variés et certains mots clés reviennent beaucoup. Voici un exemple des énergies que j’utilise lors de ces séjours :

⭐éveil, connexion à la nature, énergétique, transgénérationnel, soin de l’âme, tarots et oracles, célébrations lunaires, breathwork, marche consciente, channeling, lithothérapie, paganisme, astrologie, ect.

La prise en charge est importante 

La logistique est sous contrôle! Et ça fait un bien fou!
Pas besoin de te soucier des courses, des horaires, ni des repas.

Je place beaucoup d’attention dans la qualité des aliments et le respect des goûts et choix alimentaires de chacun.e. Bien souvent nous cuisinons tout.e.s ensemble et c’est un joli moment de partage. Il arrive que lors de retraite en petit groupe, je cuisine seule pour le groupe, ou que nous ayons un.e cuisinièr.e pour le séjour.

Lors des retraites aventurières qui se déroulent entièrement en nature, nous faisons l’expérience du repas en conscience. En mangeant peu pour mieux reconnaître les signaux du corps et favoriser les activités spirituelles.

 

Le co-voiturage est facilité par mes soins et je tente d’équilibrer au mieux les frais de déplacement.

cette expérience est vivement conseillée si tu es surmené.e.

L’argent n’est pas un tabou

Nous parlons d’argent!

Et oui, une retraite représente un certain budget, autant du côté des organisateurs que des participant.e.s.
L’argent est une énergie, nous devons lui laisser la place de circuler, et pour cela nous devons pouvoir en parler.
Lors de mes retraites je réserve des places à tarif réduit pour les étudiant.e.s. Je sais me montrer à l’écoute pour un paiement étalé et souvent je propose une place à tout petit prix pour une personne qui m’aidera à l’organisation.

Le paiement en lui-même est ritualisé, parfois je reçois chacun.e des participant.e.s de façon individuelle, parfois je propose un grand cercle de clôture à l’intérieur duquel l’argent circule.

Cette expérience est vivement conseillée si tu as du mal à trouver ton équilibre avec la valeur argent.

Pour conclure 

J’adore découvrir de nouveaux visages, de nouvelles histoires et chaque individu est un univers qui mérite d’être exploré.
Je n’attends plus que toi.

Prochaine retraite  : Les ailes d’Isis 
Pour toutes infos, écris-moi : les.eclaireuses31@gmail.com